Archive for mai, 2008

Certaines choses sont universelles.

Ces trois derniers jours j’ai du me lever pour faire quelque chose d’utile. Pour aller préparer mon emménagement à l’appart d’Epinay, en vidant la cave – dans laquelle les anciens proprios avaient laissé environ une tonne et demi de bordel, dont tout un tas de truc inutiles mais de valeur (donc injetables) et de trucs qui-pourront-servir-un-jour, mais aussi de trucs qu’on se demande pourquoi ils les ont pas jeté (une collection impressionnante de mixers et autres robots de cuisine à moitié ou totalement déglingos par exemple)- et en changeant le papier peint tout flingué du salon. Il s’est avéré que l’ancien proprio, Mr V. , n’était pas si bon bricoleur qu’il le semblait puisqu’il ne s’était même pas donné la peine d’enlever son papier peint des 70s’ avant d’en poser un autre. En gros, on a du se taper deux épaisseurs de papier peint à virer dont une datant d’une bonne trentaine d’année donc totalement incrustée au mur.
C’est pendant que nous faisions ramollir la couche inférieure du papier peint de derrière le canapé qu’il est arrivé. L’Homme Désagréable.

Je ne comprends pas un traitre mot de chinois, quel que soit le dialecte, mais j’ai clairement compris que ses propos n’étaient pas remplis d’amour et de bisounours. En fait, j’avais vraiment l’impression qu’il se foutait de notre gueule.
C’était l’oncle de Julien, et ce dernier m’a confirmé que le type en question n’était pas son parent préféré, voire même qu’il l’aimait pas du tout, le bonhomme ayant pour habitude de critiquer tout et tout le monde. Comme quoi la langue n’est pas toujours une barrière.

Plus que la pose du papier peint et le nettoyage de la moquette et ça sera pret pour mon déménagement de Samedi ^^

Publicités

Comments (2)

moins cinq.

En montant sur la balance ce matin je m’attendais, en repensant aux saletés que je mange tout les jours, que j’allais encore trouver un moyen de chouiner dans mon coin. Eh ben même pas.
J’ai beau manger très mal, ça reste des petites quantités, et puis faut croire que les gens déprimés maigrissent, bref, je suis repassée sous la barre des 64 kilos et ça me fait plaisir.

Après avoir passé mes deux derniers jours en larve (à bouquiner et à jouer à FFXII), aujourd’hui je me bouge et je vais au futur appart’ pour que l’ancien proprio m’explique le fonctionnement des appareils qu’il laisse – en gros, du lave vaisselle, parce que je pense savoir me servir d’un frigo, d’une télé et d’un magnétoscope – et de la chaudière. Et puis après, faut que j’bouge à la fac pour aller voir mes dates de partiels (ceux où je vais aller en touriste). Avec ça, j’aurai presque l’impression d’avoir rempli ma journée!

Comments (1)

En quête de motivation

Je ne sais toujours pas quoi faire l’année prochaine. C’est d’autant plus inquiétant que ça fait depuis décembre que je souhaite arrêter la fac et qu’on est en mai.

Mon problème en quelques mots: J’arrete la fac car elle ne me motive plus. Je cherche quelque chose qui me motiverait, mais comment le savoir sans avoir essayé? J’ai regardé du coté des écoles de graphisme mais tout est inaccessible (car concours super chaud, besoin de faire une prépa, etc…) ou hors de prix. Hors, si je m’lance dans une école privée et que je trouve ça naze, j’aurai claqué 5000euros que je n’ai pas (et donc bossé tout l’été dans une usine picarde moisie, loin de chez moi, et tout le potentiel d’été de merde que ça sous entend) pour rien. Et quand je vois mon état motivatoire du moment, ça fait pas trop envie.

J’essaye cependant ces jours ci de mener une vie (de glande, certes) plus saine, parce que je pense pas que me lever à 11h30 tous les matins et passer ma journée devant le pc à manger n’importe quoi m’aide vraiment. Je me suis donc levée à 10h10 hier, couchée à 1h et levée ce matin à 9h40 (j’avais mis mon reveil à 9h mais je m’suis rendormie, merci à Dadark pour le SMS qui m’a reveillée pendant que j’étais en train de rêver que ma grand mère crevait). J’ai déja pris ma douche (je l’ai donc prise avant midi, ce qui tient de l’exploit) et là je vais aller acheter des croissants à la boulangerie en bas parce que j’ai faim, qu’on n’a plus de lait, et que Cyn et Julien auront aussi faim-sans-lait à leur lever.

Je viens de voir que mon blog n’est pas à l’heure, je vais de ce pas régler cela dans les options (si je trouve)

Laisser un commentaire